Cart

Je vais simplifier ce matin un truc qui parait vachement complexe. Edmund HUSSERL parle de phénoménologie transcendantale de la conscience. En cela il s’oppose au cogito de René DESCARTES.
Il n’existe pas de cours de phénoménologie transcendantale dans la mesure ou cela concerne la perception que chacun a des choses.
« Si moi je vois une voiture verte, je te dis qu’elle est verte et tu me dis oui elle est verte. Mais ton vert est-il le même que le mien ? Concrètement on peut très bien donner l’impression d’être d’accord sur une chose que l’on ne voit pas du tout de la même façon. »
Toujours selon HUSSERL, l’intentionnalité ne correspond pas à une intention de faire quelque chose. L’intentionnalité c’est la relation entre l’objet et le sujet incarné.
 » Si je vois un ballon de foot. Au moment où je vois ce ballon s’ouvre en moi diverses façons de faire quelque chose avec ce ballon. Ma façon de voir ce ballon et de l’utiliser sera différente de la tienne. Moi je vais mettre un coup de pied dedans et toi tu vas le ranger. C’est ça l ‘intentionnalité »
Alors quel rapport avec les animaux me direz vous ? Et bien en gros tu le sens ou tu le sens pas, tu l’as ou tu l’as pas…
Le meilleur exemple pour moi c’est la difficulté que beaucoup rencontre à lâcher un chien. Même des professionnels. Tu ne peux pas parce que ton esprit n’est pas entraîné à analyser certains paramètres. Tu es perturbé par les effets négatifs et la technique.

retouche guillaume flyer

Catégories : HUMEURS CANINES

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Articles similaires

HUMEURS CANINES

Humeur du 16/11/2016 par Guillaume BRETZNER

Ce matin j’ai décidé de simplifier les choses. En premier lieu, et je me répète pour la énième fois, celui qui explore de nouvelles pistes concernant la cognition animale, ne s’oppose pas au conditionnement. Effectivement, Lire la suite…